La micro aventure un condensé d'émotion

Mais de quoi parles t'on ?

Ce concept grandissant prend le parti d’affirmer qu’il n’y a pas besoin de beaucoup de temps et d’argent pour vivre et ressentir le plaisir du voyage, de la découverte et de l’aventure. Les activités de plein air ne doivent pas être trop longues, trop difficile ni trop loin. Il suffit d’attraper son sac à dos et s’inventer un voyage hors des sentiers touristiques, bivouaquer le temps d’une nuit dans le milieu naturel le plus proche de chez vous, les possibilités sont infinies, Il suffit de prendre le temps de les concevoir !»

 

c'est bien plus que cela...

La première fois que j'ai parlé du concept de micro aventure il y a maintenant plusieurs années, je me souviens assez bien de l’expression de mon interlocuteur: un léger sourire en coin et des yeux rieurs !

 

Vous savez ce regard qui vous dit: 

 

Ce que tu fais a l'air sympa, mais cela sert a quoi ! je dis ça parce que pour moi l'aventure cela doit être loin, exotique et dangereux !

 

Le billet de nicolas

Beaucoup de de gens pensent qu’il suffit d’aller passer une journée à la mer ou faire une journée de randonnée pour se libérer et restaurer son esprit !  L'environnement naturel régénère notre corps et notre cerveau, nous le savons et nous sommes tous en persuadés, mais pour autant une seule journée est-elle suffisante pour ce régénérer et ressentir l’esprit d’aventure ?  Si vous en discutez avec vos amis, il facile de se rendre compte que beaucoup de personnes aiment la simple idée de bivouaquer l’espace d’une nuit ou découvrir un lieu le temps d’un week-end.

 

Alors pourquoi ne pas améliorer la randonnée entre amis ou en famille par un bivouac et le lendemain rentrer par un chemin hors des traces habituelles ? Testez-le et vous verrez que le simple fait de réaliser ces deux actions vous ouvrira un champ d’action incroyable ou les possibilités sont infinies...

 

Pour votre première expérience de Micro-aventure, ne cherchez pas forcément un endroit exceptionnel, mais plutôt une colline ou forêt près de chez vous parce que votre première fois sera la plus importante et rassemblera vos doutes, vos inquiétudes. Cette initiation doit être simple à organiser, son seul but est de vous démontrer combien cette aventure est enrichissante, lorsque vous serez conquis, vous pourrez alors les complexifier…

 

Il y’ a un côté intimiste et un vrai plaisir à vivre cette expérience, une école de la vie et de l’observation du monde, permettant l’accès à une version améliorée de soi et plus aiguisée à l’environnement, Cette expérience est avant tout un ultra-concentré émotionnel dans l’unique but d’un rapprochement de l’homme et de la nature. Elle est très éloignés des concepts de survie médiatiques et des nombreux sites et photos racoleuses…, pour être clair dans mes propos, il ne s’agit absolument pas des d’être une sorte d’alter-ego paramilitaire en treillis et de se préparer à la fin du monde… 

 

Nous cherchons à vivre dans la nature, plutôt que d’y survivre*, La nature n'a rien de sauvage. Elle est la nature, point final. Apprendre les rudiments de vie autonome, la gestion des risques des terrains et de la météo permet justement de s'y sentir serein et d’éviter justement les situations de survie.

 

Comme vous, j’ai une famille, un job et tous les jours je ressentais ce besoin au fond de mon estomac, un besoin de liberté, de légèreté et d’harmonie. Je faisais beaucoup de sports en rapport direct avec la nature, du trail, de la marche… mais ces activités ne suffisaient plus à combler ce manque car ce que je recherchais avant tout le gout de l’aventure et de la liberté.

 

Pour goûter à la saveur de l’aventure et de la liberté, Il y’a plusieurs difficultés à résoudre, la première réside dans le fait que nous sommes convaincu d’avoir des vies déjà trop remplies et de s’octroyer le droit se libérer qu’en certaine périodes l’année. Et bien cela est faux, je vous l’affirme tout ceci n’est qu’illusion. Personnes ne vous oblige à vivre des aventures seulement pendant les congés payés … 

 

La deuxième difficulté est de savoir exactement où aller, encore plus lorsqu’on est citadin.  Pour cela Il vous suffit d’une carte de votre lieu de résidence et d’un compas. Faite un cercle d’un rayon de 30 km et il très probable que vous passiez sur un bout de nature, mer, campagne, forêt, montagne.

 

Maintenant si vous êtes à l’aise avec l’idée de quitter votre quotidien faites-vous un sandwich, attrapez-votre duvet et votre sac à dos et partez explorer le temps d’un soir et le lendemain chemin inverse jusqu’à la maison ou même mieux jusqu’au boulot.

 

Essayez ! Si vous n’aimez pas, vous n’y retournerez pas. Mais si vous aimez, cela pourrait changer quelque chose dans votre vie !

 

Un exemple de micro aventure parmis beaucoup d'autres

Une expérience hivernale unique à travers les sentiers du sud de la France, rares sont les fois où les conditions climatiques permettent un enneigement exceptionnel en Provence et la lumière d'un ciel magnifique. Nous avons réalisé cette micro aventure avec bivouacs et  une température de -14° dans une jolie cabane de chasseur après Rians (Var 83).  Il n' y a pas de difficultés majeures sur le terrain ( il s'agit d'une progression sur terrain enneigé mais non technique). Seule l'endurance et la résilience comptent ! A faire et refaire ! 

 

“ une traversée hivernale sous le badge de la micro aventure de 68 km par les massifs de la sainte victoire en Provence”

 

Le trouble du déficit de nature

L’éducation à l'environnement pour comprendre le monde et des projets et initiatives visant les enfants a renouer avec la nature. Le concept de « trouble du déficit de nature » a été introduit pour la première fois dans le célèbre livre de Richard Louv en 2005 « Last child in the wood ». Cette appellation en passe d’être reconnue comme un problème de de santé publique fait référence à une déconnexion de plus en plus précoce avec  la nature. Les adultes et les enfants passent plus de temps à interagir avec les médias et la technologie et moins de temps à participer aux activités dans la nature...

#autonomie #microaventure bonjour à vous 😊retour sur 5j en autonomie totale merci les plantes 🌱 et les insectes 🐜

Une publication partagée par Les Voyageurs Autonomes (@voyageurs_autonomes) le

Le voyage autonome est tout simplement l’acte de se déplacer d’un point A à un point B quel que soit la géographie du terrain et les conditions climatiques (montagne, forêt mer, désert, ville, été, hiver, pluie, neige, vent…) et cela sans avoir besoin de points de ravitaillements. L’idée est née suite à la lecture d’un récit  où le principe de l’expédition était de réaliser le tour du globe exactement sur la ligne de l’équateur quel que soit le terrain et l’environnement. Sur les traces de ce récit, nous avons alors créé et expérimenté le concept de « voyageurs autonomes » une sorte de vulgarisation à moindre échelle accessible à tous.

#microaventure #sentierdeprovence #provence

Une publication partagée par Les Voyageurs Autonomes (@voyageurs_autonomes) le

Les articles de Blog 

Reportages