Bureau des Guides: Madagascar

Comme un parfum de vanille...

Le baobab, un arbre l’envers...

Lorsque Dieu créa le ciel, la terre et tout ce qui s’y trouve, il plaça dans le jardin un baobab. Toute la faune était impressionnée par ce bel arbre majestueux, si grand, si large, si puissant ! De magnifiques oiseaux  nichaient dans ses branches fournies, des animaux se reposaient à l'ombre fraîche de sa végétation. Et chacun lui faisait des compliments sur sa taille, sa beauté, sur son large tronc, et le remerciait d’être si utile. Le temps passé et le baobab commença à devenir orgueilleux. Cela débuta par des regards hautains envers les autres arbres du jardin, puis, par des remarques désobligeantes si on ne l’admirait pas suffisamment longtemps. Chaque jours sans compliments  se terminait par des colères monstrueuses. Dieu apprit cela et mit le baobab en garde, Il l’encouragea à changer d’attitude ! Mais le baobab trop orgueilleux pour écouter les mises en garde devint de pire en pire et méprisa le conseil du créateur. Alors, Dieu le punit !

 

il le prit d’une main, le déracina et le replanta…à l’envers !

 

Voilà pourquoi le baobab a maintenant cet aspect ridicule, ses branches seraient…ces racines !

 


madagascar


Le jaune or, l’orange vif, le rouge rubis, le  vert émeraude  autant de couleurs entrelacées aux odeurs d’épices sur les étals des marchés d’Antananarivo. Située dans l’océan indien au sud d’ est de l’Afrique, Madagascar est un véritable patchwork de couleurs, surnommée l’île rouge due à la latérite, une roche rouge brique qui colore route et relief, elle n’a rien d’une simple île.  Plus grande que l’Italie et le Portugal réunie, cette grande portion de terre riche par sa biodiversité extraordinaire aux allures de paradis perdu éveillera sans doute de nombreux sentiments d’exotismes.

Découvrir les montagnes d’ambres c’est pénétrer dans un univers à parts. Bénéficiant de son propre microclimat, ces forêts tropicales réparties sur un massif volcanique de 18 200 ha culminant à 1475 mètres offrent une vue grandiose de la pointe Nord de l'Île entre le canal de Mozambique à gauche et l'Océan Indien à droite.

J'aurai beaucoup de choses à raconter sur Madagascar, sa culture, sa faune et sa flore. Voyager à Madagascar c’est pénétrer dans un univers à parts.  

 

Mais une fois n'est pas coutume ! Je n'écrirai pas une ligne de plus et cela même si le bout des doigts frétillent sur mon clavier . Je m'efface au profit de de Serge Razafindrabe,  guide agrée et membre de l’Association Nationale des Guides de Madagascar qui ne tarit pas d'éloges sur son pays !

 

Cette interview s'inscrit dans "le bureau des guide", une section du blog qui s'incarne bénévolement dans un tourisme solidaire afin de favoriser les acteurs locaux faisant de la proximité avec les bénéficiaires une priorité.

 

Bonjour Serge, comment pourrais-tu décrire les richesses de Madagascar ?

C’est avec fierté et avec joie que je vous partage avec vous mon point de vue sur la richesse de Madagascar. On peut dire que c’est un peu hors pair car nous avons les atouts et les indices pour qualifier d’un pays riche en matière de produits naturels et touristiques.

 

Sur le plan touristique, notre pays possède des paysages pittoresques et attractifs qui sont uniques au monde : Tsingy de Bemaraha et celui de Ankarana, le Cirque Rouge à Majunga, le Massif de l’Isalo, l'allées des Baobabs et le Cirque Rouge au nord du pays, plus précisément à Irodo.

 

Madagascar est connu par son endémicité très élevé où les chercheurs des 4 coins du monde viennent chez nous pour étudier et analyser leur développement et leur vertu ; les plantes les plus connues sont les Pervenches de Madagascar, Népenthes, des plantes succulentes telles que : Pachypodiums, Euphorbes, Kalanchoés, Aloès, Alluaudias …

 

Madagascar possède des milliers d’Orchidée uniques, mais la plus connue et la plus rare est la blanche Angraecum Sesquipedale qui fleurit entre Juillet et septembre. La forêt pluviale de la cote-Est est réputée pour voir ces différentes espèces d’Orchidée. Attention particulière pour les botanistes et amoureux de la Nature : Il existe 7 espèces de Baobabs dont 6 espèces se trouvent uniquement chez nous. Dans la région de Fort Dauphin, la présence des Népenthes est particulièrement attirante, il s’agit d’une plante carnivore dont les feuilles sont en forme de sachet qui contiennent des liquides sucrées qui attirent les insectes qui sont piégées et les digèrent.

 

Madagascar est le seul pays où on trouve des lémuriens. Ces belles créatures qui se ressemblent aux Singes en miniature de taille différente : on peut citer le Microcèbe qui à la taille d’une pouce et le plus grand comme l’Indri Indri qui pèse jus qu’ à 7 kilos.

 


Nous avons plusieurs variétés et espèces mais la plus connue et réputés est le Lémur Catta avec sa queue annelée et son pelage gris noir. Chez nous les serpents ne sont pas venimeux et il n’y a pas aucune raison de ne les pas toucher avec précaution, il s’agit par exemple le cas de Boa Madagascarensis qu’on trouve dans la forêt.

 

Comme les Lémuriens, les Caméléons sont partout et c’est fascinant de voir leur changement de couleur. Comme prédateur, nous avons aussi plusieurs espèces mais la plus connues est le Fosa : cet animal qui à la forme de Puma en miniature est fascinant mais dangereux pour les poulaillers.

 

Les crocodiles sont presque partout et présentent un danger pour la population locale, par contre la chasse est règlementée car c’est une espèce en voie de disparition et protégée par la loi. Pour les Ornithologues, nous avons plusieurs espèces d’oiseau mais la plus connue est l’Ankoay, une espèce d’aigle qui se trouve à l’ouest du pays et en voie de disparition, il y a aussi les martin-pécheurs, le Drongo un oiseau chanteur. 

 

Nous avons un climat diversifié et varié selon les régions : Sur la Haute Terre à 1500 mètres d’altitude, nous avons un climat frais et agréable où le sol fournit des éléments pour la culture des légumes tempérés et des fruits : Riz, choux, carottes, légumes, pomme de terre, oranges, pommes, poires, ananas … des légumes tropicaux comme les maniocs, patates douces, les taros (sorte de topinambours).  Le sol regorge aussi des mines d'or,de pierres précieuses de fer …

 

Les régions côtières possèdent aussi des produits qui participent au développement du pays, le pétrole, les pierres-précieuses (saphir, émeraude, Tourmalines). Nous avons développé la culture maraîchère pour ravitailler en produits frais les hôteliers (Nosy Bé, Tamatave, Port-Berger…Tuléar) sans oublier de mentionner les épices tel que : Poivre, Ilang Ylang, Cannelle, Café, Girofle, et surtout La vanille qui fait la réputation du pays dans la région Nord –Est du pays. Nous sommes aussi un grand producteur de Coton dont la qualité est excellente.

 

Que faut-il absolument voir et inversement y’a t-il des coins à éviter?

Le pays est immense et avec ses 592.000 Km2, il faudra du temps pour le découvrir. Chaque région et province ont leur point fort au niveau du tourisme mais on peut dire que c’est un pays destinés aux Amoureux de la Nature et du contact humain. La population est accueillante et souriante, l’hospitalité est fait partie de notre tradition et nouer une amitié est facile.

 

Nous avons des circuits à la carte et qui sont programmés par les agences de voyages et les Tour-opérateurs. Par contre, il y a des circuits aventureux et hors sentier-battu qui sont proposés selon la durée et centre d’intérêt de chaque touriste. Comme dans tous les pays du monde entier, il y a des endroits considérés comme dangereux, c'est pour cela qu'il est préférable de prendre un guide local ou au moins un autochtone.  Si vous êtes autonomes alors et par précaution, il serait mieux de se renseigner auprès de l’autorité locale : Chef de village ou maire. En parlant de voyage et découvertes on peut dire et mentionner les endroits comme:

 

Le haut plateau avec les lacs sacrés et volcaniques comme Tritriva à Antsirabe, on peut visiter aussi des différents ateliers d’artisanat, les rizières et villages. Il y les parcs nationaux et ainsi des aires protégées dans tout le pays avec leurs points communs et leurs particularités. Pour l’artisanat, sculpture sur bois et la marqueterie, Ambositra et ses artisans sont les meilleurs et réputés comme spécialistes à la matière. À l’Ouest du pays prés de Morondava, l’Allée des Baobabs, la descente sur le fleuve de Tsiribihina, le Tsingy de Bemaraha attirent des Millions de visiteurs sans oublier le chantier Naval à Belo/Mer, sa plage et la descente en piste vers le Sud à destination de Tuléar.

 

En quittant le haut plateau dans la région de Fianarantsoa, on peut visiter le parc de Ranomafana et ainsi la ville d’Ambalavao et ses secrets, en continuant à l’Est, il y a la visite du Canal des Pangalanes et les plantations d’ pices et l'exploitations des huiles essentielles. Pour boucler cette partie sud-est du pays, le voyage en train depuis Fianarantsoa vers Manakara ou vice-versa est un privilège pour ceux qui aiment le contact humain, vivre dans la réalité avec une ambiance locale. Un peu plus au sud d’Ambalavao, un crochet dans le parc d’Andringitra mérite une visite et une marche de quelques jours avant de continuer sur Isalo vers le Parc National de l’Isalo, point fort de ce voyage dans le Sud.

 

Sur le plan farniente et balnéaire, on peut citer le village des pécheurs à Ifaty et Anakao avant de s’envoler sur Fort Dauphin pour visiter d’autres endroits à l’est du pays, le parc national d’Andasibe dont la réputation est la présence de l’un des plus grands lémuriens du pays qui s’appelle Indri Indri mais avant tout, un détour sur Marozevo est est un avantage pour les visiteurs pour découvrir les oiseaux, crocodiles, Ibis, serpents…

 

Apres Nosy Bé réputé comme première destination touristique, Sainte Marie vous offre son charme avec ses lieux historiques et ses belles plages. En passant à Maevatanana comme endroit le plus chaud du pays. C’est un endroit merveilleux à cause de la couleur éternelle du fleuve de Betsiboka et les Orpailleurs en activité. Si on cherche un endroit pour la plage, quelques jours à Majunga sont à prévoir, ce sera aussi une opportunité pour découvrir le Cirque Rouge, le lac sacré et le baobab qui se trouve dans le centre ville. Chercher la fraîcheur de la soirée, l’ambiance et rencontre entre amis avec quelques bières et brochettes, l’endroit idéal est le bord de la mer où la population locale côtoie les visiteurs pour se distraire et se faire des amis.

 

En reprenant la route, rester quelques jours à Ankarafantsika offre une découverte exceptionnelle : on y trouve des lémuriens, plantes médicinales, des Lavakas (ces érosions naturelles formées par les vents, la pluie … vous donne un paysage magnifique et épatant. En continuant la route, la plaine de Sofia est tellement jolie avec ses champs de cotons et d’oignions, notons que c’est une région fertile et productive qui assure le ravitaillement de la partie nord du pays. Avant de continuer sur Ankify pour prendre les vedettes qui assurent quotidiennement les transferts vers Nosy Be, visiter les champs de Cacao Ambanja vous donnera un aperçu sur le traitement des fèves de Cacao avant la transformation. Pour terminer un coup d’œil sur la partie septentrionale du pays, il faut séjourner pour quelques jours à Antsiranana et visiter le parc national d’Ankarana avec le Tsingy, ce massif spectaculaire à 100 km au sud de formation calcaire à l’origine, les grottes. La végétation dans ce parc est variée, sur la partie aride où se trouve le Tsingy domine les plantes succulentes comme les Euphorbes et Pachypodium. Dans les canyons, les ficus, Baobabs et arbres typiques pour les endroits arides et sec. En parlant toujours de cette partie nord du pays, la visite et excursion dans le parc national de la Montagne d’Ambre sont intéressantes avec ses cascades, plantes rampantes et fougères arborescentes, lianes … Les lémuriens seront également au rendez-vous .Le Jardin Botanique est aussi à ne pas rater pour avoir la connaissance sur la faune Malagasy

 

C’était le premier parc crée en 1958 et depuis 1985, la WWF a transmis la gestion du parc au compte du Madagascar National Park. Pour un séjour balnéaire, rester quelques jours à Ramena vous laissera emporter par une immense joie et plaisir en suivant le rythme local, avant d’y arriver, on passe prés de la Baie

D’Antseranana qui est la deuxième au monde après celle de Rio de Janeiro, par contre la visite de Nosy Lonjo ou Pain du Sucre est interdite aux étrangers car le lieu est sacré pour les cultes Ancestraux. 

 

Pour finir en beauté votre séjour, quelques jours d’excursions à Antseranana et ses alentours ne sont pas à rater à savoir : le Surf ou planche à Voile dans la baie de Sakalava, La Montagne des Français, les 3 lacs ou au moins le lac Émeraude (à cause de sa couleur).

 

Quelle durée moyenne de voyage préconises-tu pour découvrir Madagascar ?

Comme j’ai cité tout à l’heure, notre pays est vaste, donc il faudra du temps pour visiter et explorer Madagascar, nous avons monté des circuits classiques afin de découvrir le pays. Il faut au minimum prévoir 7 jours pour découvrir une partie de l’ île. Il faudra choisir aussi la période selon votre envie, par exemple, la floraison commence en général en Septembre si vous voulez voir les Orchidées en fleur sur  la Cote Est

 

Pour assister à une cérémonie traditionnelle comme l’exhumation, ou la circoncision, il faut venir à partir de Juillet, si vous ne supportez pas aussi la chaleur, c'est également le moment idéal et agréable pour découvrir le pays. Pour avoir le maximum d’information plus détaillée et savoir réellement le voyage à Madagascar, je vous invite cordialement de découvrir mon site web. 

 

Et pour tout renseignement, ce sera un grand plaisir pour moi de recevoir votre message par mail sur : sergerazaf@gmail.com

 


Que faut-il absolument voir et inversement y’a t-il des coins à éviter?

Quelle durée moyenne de voyage préconises-tu pour découvrir Madagascar ?

Comme j’ai cité tout à l’heure, notre pays est vaste, donc il faudra du temps pour visiter et explorer Madagascar, nous avons monté des circuits classiques afin de découvrir le pays. Il faut au minimum prévoir 7 jours pour découvrir une partie de l’ île. Il faudra choisir aussi la période selon votre envie, par exemple, la floraison commence en général en Septembre si vous voulez voir les Orchidées en fleur sur  la Cote Est

 

Pour assister à une cérémonie traditionnelle comme l’exhumation, ou la circoncision, il faut venir à partir de Juillet, si vous ne supportez pas aussi la chaleur, c'est également le moment idéal et agréable pour découvrir le pays. Pour avoir le maximum d’information plus détaillée et savoir réellement le voyage à Madagascar, je vous invite cordialement de découvrir mon site web. 

 

Et pour tout renseignement, ce sera un grand plaisir pour moi de recevoir votre message par mail sur : sergerazaf@gmail.com

 



Écrire commentaire

Commentaires: 0