Autres terrains

Progresser en milieux désertiques

En période de lune, marchez de nuit et reposez-vous le jour, la pleine lune offre un très bon éclairage du fait de la pureté de l'air et de l'absence de nuages et vous soulagerez également vos yeux du rayonnement solaire. Lorsqu'il n'y a pas de lune, la meilleure solution consistera à éviter la marche de nuit car le risque de se perdre est beaucoup plus important. Le matin, vous pouvez faire route avant la grosse chaleur de 10 ou 11 heures et bivouaquer jusqu’à 16 heures.

 


Désert chaud

désert Maroc touareg

S'il n'y a pas d'ombre disponible et que l'on dispose d'une couverture de survie, une des solutions consiste à faire un trou dans le sable et à s'y enterrer car le sable est toujours plus frais en profondeur. Une fois enterré en laissant tout de même les bras et la tête libre, on se recouvre de la couverture de survie, face réfléchissante vers l'extérieur pour renvoyer les rayons du soleil. Il est intéressant de noter que les animaux vivant en milieux désertiques ont le même comportement (s'enterrer durant les heures les plus chaudes). Avant de se glisser dans le trou que l'on vient de creuser, assurerez-vous de ne pas déranger ni scorpion, ni araignée dans son repos.

  

Afin d’éviter de perdre le rythme de marche si vous êtes face à une dune, ne l’escaladez pas mais contournez le monticule de sable, l’effort sera nettement moins important. Concernant l'orientation et même si vous possédez une boussole, prenez le temps de baliser votre chemin régulièrement par des cairns pour ne pas tournez en rond car dans le désert on croit souvent se déplacer en ligne droite, alors qu'en réalité notre trajectoire décrit toujours une légère courbe due au fait que l'on possède une jambe plus forte que l'autre (la jambe droite le plus souvent). La poussée plus importante qu'elle exerce sur le sol fait que l'on dévie imperceptiblement vers la gauche. 

 

Nicolas MATHIEU, extrait du "Guide du voyageur autonome"

 

Articles associés


Terrains non techniques
Raid tout terrain

Écrire commentaire

Commentaires: 0