Orientation et Boussole

Comprendre les cartes et se servir d'une boussole

LE PLAISIR DE L'EXPLORATION

Premier des quatre fondamentaux, le chapitre consacré à l’orientation permettra de garder le cap et cela sans aucun appui moderne. Il y est fortement recommandé de maîtriser l’usage des cartes, d’une boussole mais aussi de méthodes plus rudimentaires comme l’utilisation du soleil ou de la lune et la lecture des étoiles. Pourvoir s’orienter sans système GPS, c’est avant tout apprendre à lire une carte qui sont une représentation normalisée de la surface terrestre réalisée dans un rapport proportionnel que l’on appelle échelle.

 

Nous détaillerons  dans cet article les connaissances de bases de l’orientation et quelques méthodes rudimentaires.

 


Quelques définitions pour mieux comprendre

Le relief

Les cartes topographiques permettent de percevoir le relief afin de déterminer les altitudes et d’en mesurer des pentes. Le relief d’une colline par exemple sera indiqué sur la carte par une succession de courbes dont l’espacement détermine l’équidistance, c’est-à-dire l’espace exprimant la différence d'altitude. La valeur de l'équidistance est notée dans la légende de la carte, elle peut varier d'une carte à l'autre en fonction de l'échelle et du relief cartographié. Les courbes de niveau sont généralement représentées par un trait fin de couleur bistre. Toutes les cinq courbes on représente une courbe maîtresse en trait plus fort. La courbe maîtresse sera associée à une altitude indiquée par des chiffres orientés en fonction de la pente (la base des chiffres correspond au bas du terrain).  Pour distinguer les cuvettes des sommets, on les accompagne d'une flèche indiquant le fond de la cuvette. L’altitude est indiquée par les nombres inscrits en noir sur la carte. 

equidistance

L’échelle

Elle est la fraction entre une distance mesurée sur la carte avec la distance réelle sur le terrain. Par exemple une carte de 1/100 000 signifie que 1 cm sur la carte représente 100 000 cm sur le terrain soit 1000 mètres. Pour une randonnée ou une expédition, vous utiliserez des cartes avec les échelles, 1/ 25 000 (1 cm pour 250 m réel), 1/50 000 (1 cm pour 500 m réel), 1/100 000 (1 cm pour 1 km réel), selon la distance à parcourir.

Le Nord Géographique et Magnétique

Le nord situé en haut des cartes topographiques correspond au nord géographique c’est-à-dire celui indiquant la direction du pôle nord et l’axe sur lequel la terre effectue sa rotation. Mais la boussole cale sa direction sur le champ magnétique terrestre appelé « nord magnétique » qui se déplace chaque année entre 50 et 60 km. De ce fait, il y aura toujours une différence entre la direction indiquée par votre boussole et la direction que vous souhaitez suivre à partir de votre carte. Cette différence, la déclinaison magnétique, peut être corrigée par des informations fournies par la carte. Elle est peut être exprimée en grade, degrés, minutes ou secondes d’arc (x° y’z’’).

 

Rappel : un degré est égal à 60 minutes d’arc. Un grade est égal à 0.9 degrés. Lorsque vous connaissez la valeur de la déclinaison, vous pouvez la soustraire à tous vos azimuts. 

 

nord géographique

Exemple :

Si la déclinaison est négative de 15° Ouest : Azimut - (-15°) donc Azimut +15°

Si la déclinaison est positive de 20° Est : Azimut - 20°

 

Astuce : Pour éviter les probabilités d’erreurs sur les corrections manuelles, vous pouvez acheter des boussoles équipées d’un préréglage de la valeur de la déclinaison, soit tracer sur la carte des lignes parallèles au nord magnétique et lors de la prise de l’azimut aligner le nord de la boussole avec le nord magnétique tracé.


Utilisation boussole et carte

Première utilisation, la visée.

La visée est à utiliser pour atteindre un «point ciblé » qui pourrait disparaître lors de la progression.

  • Pointez la flèche directionnelle en direction du «point ciblé»
  • La cible pointée faites tourner le socle de la boussole pour superposer l'aiguille et les deux repères du socle ou la flèche dessinée en rouge
  • Vous avez verrouillé la direction de la cible, il suffit de mettre l'aiguille de la boussole entre les deux repères ou la flèche dessinée en rouge pour indiquer le sens de la direction
  • Prendre un point caractéristique (un arbre, un rocher...) se situant sur la direction de la flèche de visée. Ce point atteint, refaite la même manipulation que précédemment et cela jusqu'à l’atteinte de l’objectif.

 Si la direction est exprimée par des caps, il suffit de faire l'inverse c'est à dire de tourner le cadran pour afficher le cap à suivre devant soi et orienter la boussole en faisant superposer l'aiguille de la boussole et les deux repères.

 

boussole et carte la visée

Deuxième utilisation, avec une Carte

(attention à la déclinaison magnétique)

  • Repérez le Nord de la boussole (partie rouge de l'aiguille)
  • Repérez le Nord Magnétique sur la carte
  • Tourner l'ensemble Boussole-Carte afin que les deux nord soient parallèles
  • Posez la boussole sur la carte, avec son bord passez par le point de départ et le point d'arrivée et tourner le socle de la boussole pour superposer l'aiguille (partie rouge) entre les deux repères du socle
  • Hors de la carte pour connaître la direction à prendre, vous devez aligner à nouveau l'aiguille (partie rouge) de la boussole entre les deux repères du socle
  • La flèche ligne de visée indique la direction.
boussole et carte

Troisième utilisation, la visée avec une carte

Sur un lieu connu, pour identifier le nom de la montagne en face de vous

  • Faites une visée de la montagne
  • Tournez le socle mobile de la boussole pour superposer l'aiguille (partie rouge) entre les deux repères du socle
  • Sur la carte, posez le bord de la boussole sur le lieu où vous êtes, l'aiguille (partie rouge) de la boussole entre les deux repères du socle
  •  La montagne est sur le prolongement du bord de la boussole

 

boussole et carte la visée

Quatrième utilisation, la triangulation

  • Distinguez deux endroits dans le paysage que vous pouvez identifier sur la carte (village, montagnes…)
  • Effectuez une visée sur le premier lieu et placez la boussole sur la carte en reportant le cap par une ligne
  • Répétez la procédure à l’aide d’un deuxième point de repère

Votre position actuelle sur la carte se trouve à l’intersection des deux lignes. Si possible utilisez un troisième repère pour vérifier le résultat. 

boussole et carte la triangulation

Cinquième utilisation, prendre un azimut à partir d’une visée

prendre un azimut boussole et carte

L’azimut est la mesure entre le nord magnétique et la direction que vous voulez suivre.

 

Vous observez un élément à distance (un lac par exemple) et vous voulez enregistrer la direction à prendre avec la boussole pour pouvoir la suivre même si vous perdez votre point d’observation.

  • Prendre la boussole en main avec la flèche de visée devant soi
  • Pointez la flèche de visée en direction du « point ciblé »
  • Le lac visé faites tourner le socle de la boussole pour superposer l’aiguille de la  boussole entre les deux repères 
  • La visée est finie, vous avez mémorisé la direction
  • Mettre l’aiguille de la boussole entre les deux repères du socle pour indiquer le sens de la direction à prendre 
  • Orientez la carte
  • Posez la boussole à plat sur la carte dans le sens du déplacement, la flèche de direction pointant vers l’objectif (on ne s’occupe pas de l’aiguille aimantée)
  • Positionnez le bord inférieur de la boussole ou les lignes de direction qui sont gravées sur la plaquette, le long d’une ligne reliant le point de départ (A) et l’objectif à atteindre (B)
  • Sans bouger la base de la boussole, faites tourner le cadran mobile jusqu’à ce que les lignes soient parallèles au nord de la carte ou coïncident avec un méridien
  • Sur le cadran, lisez l’angle entre la flèche de direction et le Nord

Cet angle s’appelle « l’azimut », il représente la direction à suivre.

 

Méthodes rudimentaires 

Une méthode simple qui permet de retrouver le nord en observant l’extrémité d’une ombre. Commencez par trouver un bâton droit d’environ un mètre de longueur et plantez-le dans un endroit plat

 

Méthode 

  • Le bâton projette une ombre sur le sol, faite une marque sur son extrémité, ce repère correspondra toujours à l’ouest
  • Patientez une demi-heure l’ombre s’est déplacée du premier repère et marquez la nouvelle position
  • Reliez les deux marques par une ligne droite. Elle sera toujours orientée dans le sens Est-Ouest, la deuxième marque se trouvant vers l’est
  • Placez-vous debout devant cette ligne, le pied gauche sur la première marque (vers l’ouest) et le pied droit sur la seconde (vers l’est)

Le nord est devant vous se situe face à vous. 

trouver le nord avec l'ombre

Orientation à l’aide des étoiles, étoile polaire et croix du sud

Dans l’hémisphère nord

Les étoiles sont d’excellentes cartes pour s'orienter, parmi les constellations deux d'entre elles sont toujours visibles, la Grande Ourse et Cassiopée. Elles vous permettront dans l’hémisphère Nord de déterminer la position de l’étoile Polaire afin de suivre le nord géographique. Dans une nuit claire la Grande Ourse est facilement repérable par sa forme de casserole constituée de sept étoiles, à l'opposé de son manche deux étoiles appelées les «Gardes» pointent vers l’étoile Polaire à cinq fois leur distance. 

 

La seconde constellation repère est Cassiopée, ce groupe de cinq étoiles disposé en W pointe par sa dent centrale l’étoile Polaire à l'opposé de la Grande Ourse. Vous avez la possibilité de prendre une troisième constellation en repère, l’étoile polaire fait partie d'une constellation jumelle de la Grande Ourse nommée la Petite Ourse, elle se représente la dernière étoile du manche.  

Dans l’hémisphère Sud,

Il n’existe aucune étoile brillante se trouvant exactement au pôle Sud mais on peut s’orienter à l’aide de la Croix du Sud. Cette constellation est formée de cinq étoiles dont les quatre plus brillantes forment une croix légèrement penchée. Les deux étoiles qui forment le grand axe de la croix sont celles qui servent à trouver le sud, Il suffit de prolonger cet axe vers le bas de la croix afin de trouver un point imaginaire appelé « pôle Sud céleste » qui se situe à environ cinq fois la longueur du grand axe puis d’abaisser une ligne sur l’horizon à partir de ce point imaginaire. 

trouver le nord étoile polaire
trouver le nord croix du sud

Nicolas MATHIEU, extrait du "Guide du voyageur autonome"

Articles associés


Les indispensables du sac a dos
Le système 3 couches

Écrire commentaire

Commentaires : 0