Les différentes fibres de vêtements

Vêtements : Le système des 3 couches

Première couche : être au sec

Cette couche doit garder la peau au sec en absorbant la transpiration et transférer l’humidité vers les autres couches, souvent négligée, elle permet d’éviter la sensation de froid en séchant rapidement. Préférez un T-shirt qui colle au corps plutôt qu'une coupe flottante pour que le textile évacue la transpiration. Une coupe au plus près évitera aussi la formation de plis qui pourraient meurtrir la peau. 

 

Etre mouillé lorsque vous êtes en pleine étape n’est pas uniquement inconfortable, il s’agit d’un vrai danger et même en condition moyennement froide car cela provoque une baisse de la température corporelle. Par temps très chaud le t-shirt en coton aura l’avantage de sécher moins vite et de vous garder plus longtemps au frais mais il deviendra très vite inconfortable sur un raid de plusieurs jours car il est également abrasif donc source d’irritation par frottement. Choisissez impérativement un T-shirt technique en fibre synthétique pour l’été et laine mérinos en hiver qui ont la capacité de tenir chaud même mouillé. Le choix de cette couche est primordial, rien ne sert d'avoir une veste en Gore-tex qui évacue la transpiration si vous portez en dessous un T-shirt conservant votre sueur, vous serez mouillé !


système 3 couche polaire north face

Deuxième couche : Etre au chaud

Cette couche vous gardera au chaud grâce à ses capacités thermiques. Il existe plusieurs types de couches isolantes.

 

Les polaires

Les polaires sont classées en fonction de leur grammage, allant généralement de 100g/m² à 400g/m². Plus le grammage est élevé plus les capacités thermiques sont importantes, elles sont légères mais volumineuses. Elles présentent l’avantage aussi d’être respirant et de ne pas craindre l’humidité. Elle reste a mon sens le meilleur des compromis. 

 

Le duvet et la fibre synthétique

La matière première des sacs de couchage ou des doudounes sont déclinées en deux catégories, les fibres synthétiques et le duvet. Le duvet offre de meilleures capacités thermiques pour un poids moindre avec une plus grande faculté de compression que les fibres synthétiques. Cependant le duvet est très peu respirant et n’évacue pas la transpiration, vous serez donc mouillé durant l’effort d’autre part les plumes se chargeront en eau et perdront de leur pouvoir isolant.

 

caractéristique polaire

Troisième  couche : Se protéger de la pluie et du vent

Cette couche vous permettra de vous isoler du vent et des intempéries, son rôle est de vous tenir au sec en empêchant les gouttes d’eau de pénétrer (pluie, neige…) tout laissant s’échapper la vapeur d’eau (transpiration). Différentes membranes existent, e-Vent, Pertex, Gore-tex, MP+…

 

On peut compléter sa protection avec un poncho ou une cape de pluie. Les ponchos ont l’avantage de recouvrir le randonneur et son sac par contre il ne protège pas du vent. Facile à enfiler par-dessus le sac à dos, il est un très bon complément à la veste imperméable lors de grosses intempéries

 

En synthèse

Le système 3 couches repose sur trois fonctions, la première évacue la transpiration et l'humidité, la seconde vous tient bien au chaud et la troisième vous isole du vent et de la pluie. C'est simple et efficace, j'adore !

 

il est donc inutile de s'enrouler dans une multitude de couches de vêtements parce qu’il fait froid ou que vous êtes frileux, améliorez juste la qualité des couches. Et enfin n'oubliez pas que c'est le réchauffement de l'air entre les couches qui vous tiendra chaud lorsque vous serez en plein effort !

 

Extrait du "Guide du voyageur autonome"

 

Articles associés


Se fixer des objectifs
Les indispensables du sac a dos


Écrire commentaire

Commentaires: 0